Étiquettes

, , , , ,

0Dans les longues artères de Mana-Hatta, il n’est pas rare de trouver sur les étales des « Deli » à cette époque de l’année un parterre de fleurs à offrir à votre aimée, à l’intention de quelqu’un. En descendant du CAB dans le quartier de Chelsea pour rejoindre John D. et son comparse, au deuxième étage du 10Th Precinct, j’ai aperçu des fleurs reconnaissables parmi toutes : des tulipes…

Le lien à notre affaire commune et pourtant, nous restons à quai. L’enfant aux tulipes, qui est-il ? Sans éléments nouveaux dans le cadre de l’enquête, après des heures et des heures à m’asseoir à l’une des places de la Bibliothèque située sur la 5th Avenue, à chercher le pourquoi du comment de cet adorateur de cette fleur venue de Turquie, j’ai bien l’envie de lâcher l’affaire car elle ne mène nulle part. Et pourtant… Le lien est là, devant mes yeux.

to_tulipe-siamoiseJe descends la rue sous la pluie, Britney est positionnée devant l’entrée de l’épaisse porte en bois, me salue et m’ouvre la porte, comme si j’étais un VIP du commissariat. Parfois, je me dis que j’ai de la chance d’être ainsi considéré, apprécié et reconnu à ma juste valeur… Un scribe de l’ombre…

Le sergent Patricia Lawson est déjà à son poste, assise derrière son bureau pour accueillir le public et faire le tri sur les requêtes des citoyens qui pénètrent cette antre. Elle me laisse passer après m’avoir remis mon badge « invité » et je m’en vais pour rejoindre mes collègues si j’ose me permettre.

Hélas, dans le hall d’entrée, je n’ai même pas le temps de prendre les escaliers du fond à droite que je vois débouler mes deux complices, John D en tête suivi par son partenaire, Poucinette…

~~ Demi-tour ! Il a encore frappé… m’adresse mon compagnon.

2015-homicides-wonkblog-promo-imageFinalement, Projections porte bien son nom de ce deuxième opus des enquêtes tirées des sous-sols du 10Th Precinct. Quoi que je puisse envisager, le coupable de tous nos maux nous envoient nous balader par monts et par vaux…

Ici, je sais déjà à quoi m’attendre et j’en ai déjà la nausée d’avance au vu de ce que j’ai pu voir mais patience. Un jour, entre vos mains, vous irez là où nous trois sommes allés. Un jour, vous comprendrez la complexité de ce récit que vous vivrez, tout comme nous, de l’intérieur… Un jour, nous danserons ensemble cette valse… John D. me l’a promis… Halloween ne sera plus jamais comme avant, pour toujours…

Publicités